•  

     

    Le 30 septembre 1917, le régiment est dirigé vers la cote 344.

    Après une halte de vingt-quatre heures à la côte du Poivre, dans la nuit du 1er au 2, il relève, dans le sous-secteur de la ferme Mormont (est de la cote 344), le 71eme R. I. A sa droite, le 7eme R. I.
    tient la cote 144; à sa gauche, les coloniaux s'étendent vers Beaumont.

    Le 2 octobre, la relève à peine terminée, les Allemands, après un violent bombardement, lancent une furieuse attaque sur nos tranchées et sur celles du 7eme R. I. La tranchée de Trèves est perdue par le 7eme, mais la position du 41eme n'est pas entamée. Tous les efforts de l'ennemi se brisent devant l'héroïque résistance de nos mitrailleurs et de nos grenadiers, qui font subir des pertes considérables aux Allemands. Malgré le succès partiel que représente pour les Allemands la prise de la tranchée de Trèves, l'échec qu'ils ont subi sur le front du 41eme ne leur permet pas d'atteindre leur but : la conquête du magnifique observatoire que constitue la cote 344.

    Du 3 au 10 octobre, période de pluie et de mauvais temps, au cours de laquelle le 41eme a à subir de violents bombardements, qui le laissent constamment sous la menace d'une attaque.
    Celle-ci se produit le 10 sur le 14eme, qui a remplacé le 7eme; elle échoue.

    Le 14 octobre 1917, le 41eme est relevé et envoyé au repos dans la région de Rembercourt-aux-Pots.

    Au cours de son séjour à la cote 344, le 41eme a perdu 36 tués et 235 blessés, mais il a conservé tout le terrain confié à sa garde.


    Se sont distingués :

    Le sous-lieutenant de Langle, les sergents Bricon, Potel, Courtois, les caporaux Marty et Navarre, les soldats Dozol, Gervis, Bardet, Delahaye, Bédecarrats, Le Brun, Kérinec, Martin.

     

     

    extrait de l'historique sommaire du 41e 

    HENRI CHARLES-LAVAUZELLE

     


    votre commentaire